Le vélo, dès aujourd’hui, pour la société de demain

Ocivélo est une asso­cia­tion de citoyens enga­gés pour le déve­lop­pe­ment de l’usage du vélo pour les dépla­ce­ments sur le ter­ri­toire de Saint-Etienne Métropole. Le vélo est sous-utilisé en France et en par­ti­cu­lier sur le ter­ri­toire de Saint-Étienne et les com­munes envi­ron­nantes. Pourtant il apporte des solu­tions en termes de san­té, de com­mo­di­té, de limi­ta­tion de la consom­ma­tion de car­bu­rants fos­siles et d’é­mis­sions de gaz à effet de serre et cela, à moindre coût.

L’association œuvre pour que le vélo trouve la place qu’il mérite dans l’es­pace public. Pour cela, depuis 3 ans, elle a notam­ment éla­bo­ré un sché­ma des Voies vertes métro­po­li­taines qu’elle a lar­ge­ment fait connaître aux Stéphanois et aux maires des com­munes inté­grées dans Saint-Étienne Métropole.

En juin 2019,le Conseil de Saint-Etienne Métropole a voté la réa­li­sa­tion d’un plan vélo s’ins­pi­rant lar­ge­ment de notre tra­vail. De nom­breux élus ont publi­que­ment sou­te­nu notre pro­jet et notre démarche.
L’association suit régu­liè­re­ment les appels d’offre des mar­chés publics sur le déve­lop­pe­ment des amé­na­ge­ments lan­cés par les com­munes. Elle s’ins­pire éga­le­ment, pour les pré­co­ni­sa­tions qu’elle for­mule, de la lit­té­ra­ture scien­ti­fique dis­po­nible. Elle ana­lyse atten­ti­ve­ment les dos­siers tech­niques et pro­jets de réa­li­sa­tion dif­fu­sés par les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales et les textes légis­la­tifs pro­duit par l’État.
Ainsi elle s’ap­puie notam­ment sur :
Le Système vélo dans son ensemble
Ocivélo a mis en place depuis des années une Commission amé­na­ge­ments cyclables consti­tuée d’adhé­rents experts d’u­sages. Dans la recherche d’ac­cords avec ses inter­lo­cu­teurs, le tra­vail béné­vole et le nombre crois­sant d’adhé­rents (plus de 800 en 2019) doivent per­mettre à l’as­so­cia­tion de négo­cier sur les pro­jets. L’association attend de la col­lec­ti­vi­té tout au long de la réa­li­sa­tion du plan vélo une consul­ta­tion constante lors de négo­cia­tions pérennes avec les élus et les ser­vices tech­niques. Par ailleurs elle pour­sui­vra les contacts sou­vent fruc­tueux qu’elle a su éta­blir avec les 53 com­munes que compte la Métropole.
Le principe général en mobilité est la priorité au plus faible et au moins polluant, par ordre sur l’espace public :
  1. Modes actifs tels que la marche, puis le vélo ;
  2. Transports en com­mun : le train, le tram­way, le trolley-bus, le bus puis le car ;
  3. Transports à faible capa­ci­té : la voi­ture par­ta­gée, louée ou emprun­tée puis la voi­ture indi­vi­duelle ;
  4. Transports rou­tiers : les poids lourds.

pictogramme ville 30

Ces der­niers mois, cer­taines annonces ont été faites par des can­di­dats aux muni­ci­pales :

  • Généraliser la ville à 30 km/h ;
  • Rendre acces­sibles aux cyclistes les trans­ports en com­mun avec leur vélo.

Ainsi dans cette période de cam­pagne élec­to­rale qui s’an­nonce, Ocivélo res­te­ra atten­tive aux nou­velles pro­po­si­tions, concrètes et détaillées, d’un pro­jet glo­bal for­mu­lé par les can­di­dats. De même, elle s’as­so­cie­ra aux réflexions pros­pec­tives de tous ceux qui por­te­ront un pro­jet cyclable per­ti­nent  sans s’in­ter­dire d’en sou­li­gner les points faibles comme les points forts.

Les fon­da­men­taux de l’aménagement cyclable