Retour sur la journée « À l’assaut du Gier 2022 »

C’est sous un grand soleil que s’est dérou­lée la 5ème édi­tion de la vélo­ru­tion « À l’assaut du Gier ». Des vieux, des jeunes, des femmes, des hommes, des enfants et d’autres créa­tures, per­chées sur leur biclou, ont convergé vers Rive-​de-​Gier ce dimanche 12 juin 2022. Venus de la Loire, du Rhône et de l’Isère, 130 cyclistes ont roulé dans l’objectif de pro­mou­voir la réa­li­sa­tion d’un iti­né­raire cyclable sécu­risé (voie verte) en vallée du Gier, à Saint-​Étienne et dans l’Ondaine.

Continuer la lec­ture de « Retour sur la jour­née « À l’assaut du Gier 2022 » »

Du nouveau dans l’est de Saint-​Étienne Métropole

Ocivélo se réjouit de la mise en place de plu­sieurs ini­tia­tives locales en faveur du vélo dans l’est du bassin sté­pha­nois. Des ini­tia­tives encore bal­bu­tiantes pour cer­taines, mais qui vont contri­buer à l’amélioration de la cycla­bi­lité de notre ter­ri­toire. Voici quelques élé­ments de contexte. Continuer la lec­ture de « Du nou­veau dans l’est de Saint-​Étienne Métropole »

Engageons la Voie des Confluences

La V72, aussi appe­lée Voie des confluences, est un projet de voie verte lancé en 2013. Cet amé­na­ge­ment per­met­tra des liai­sons cyclables en site propre entre Bourgoin-​Jallieu, Vienne, Lyon et Saint-​Étienne. Sa branche dans la vallée du Gier, reliera la Via Rhôna à la Loire à Vélo entre Givors et le Pertuiset.

Dans une com­mu­ni­ca­tion du 2 mars 2022, l’association Vélo et ter­ri­toires, alerte du risque de sup­pres­sion de cette V72 lors de la pro­chaine révi­sion du Schéma natio­nal des véloroutes.

Continuer la lec­ture de « Engageons la Voie des Confluences »

Opposons les modes, pas les personnes

« Nous ne sou­hai­tons pas oppo­ser les modes de trans­port » est une phrase que nous enten­dons très fré­quem­ment lors des échanges avec les élus. Elle est sou­vent suivie de la phrase « …les cyclistes font n’im­porte quoi ! »

Refuser d’op­po­ser les modes favo­rise tou­jours l’au­to­mo­bile et finit par oppo­ser les usa­gers, dans le dis­cours et sur la chaussée.

Pourtant, favo­ri­ser les modes actifs, c’est rendre la ville plus acces­sible, plus inclu­sive, plus sûre, plus belle et plus attrac­tive. Piétons et cyclistes par­tagent cet objec­tif avec la col­lec­ti­vité. Tentons d’y voir plus clair :

Continuer la lec­ture de « Opposons les modes, pas les personnes »