3e Vélorution en faveur de la Voie Verte des Confluences

BRAVO au demi-mil­lier de « vélo­ru­tion­naires » ! Oui ! la Vélo­ru­tion « À l’assaut du Gier » a mobi­li­sé, dimanche 16 juin der­nier, 500 par­ti­ci­pants. Ils étaient là pour poin­ter du doigt le manque  d’aménagement cyclable conti­nu dans la val­lée du Gier. C’est sous la forme d’une conver­gence que la qua­ran­taine d’associations a réus­si à com­bi­ner plus de cent kilo­mètres de parades fes­tives aux départs de trois dépar­te­ments : la Loire, le Rhône et l’Isère.

Carte géographique avec les tracés des vélorutions et les différents départs en orange et l'arrivée en vert.

Photographie de la parade de cyclistes. Vue en perspective d'un cycliste en violet en premier plan et de centaines d'autres en arrière plan dans une avenue urbanisée dans laquelle sont garées des voitures. Le soleil rend lumineuxles couleurs vives des cyclistes, jaune, orange, rouge, turquoise. Casques et maillots sont très saturés.Les parcours

Aux départs, à 9h de Veauche et Fir­mi­ny, les ligé­riens se sont réunis sur le par­vis du bâti­ment de Saint-Étienne Métro­pole. Ils ont com­plé­té les cyclistes déjà pré­sents. C’est à 11h15 que l’ensemble du groupe pre­nait la rue des Alliés pour par­cou­rir les 20 km jusqu’à Rive-de-Gier (à ce lien le plan pré­cis). À Saint-Cha­mond ils ont réus­si à se regrou­per en plus grand nombre (200 par­ti­ci­pants). Arri­vés à 13h30 dans le parc face à la Mai­rie de Rive-de-Gier, les « vélo­ru­tion­naires » ont pris place dans le parc à l’ombre des cèdres cen­te­naires.

Un groupe d'une centaine de cyclistes patiente sur les abords d'une avenue. Le ciel est radieux et les contrastes dû au soleil sont prononcés.Aux départs, à 9h de Lyon et 10h de Vienne, c’est à par­tir de 11h à Givors que Rho­da­niens et Vien­nois réunis (300 par­ti­ci­pants) ont rou­lé sur 17 km. Ser­pen­tant les routes sur­plom­bant le Gier (et l’autoroute A47) ils ont ral­lié Rive-de-Gier et ont été accueillis en concert de son­nettes, klaxons et trompes pour pro­fi­ter aus­si des beaux cèdres du parc.

Annonce du Président de Saint-Étienne Métropole

Un cycliste debout de plein pied, vélo et casque marron, montre son maillot jaune avec l'inscription noir en toutes capitales : « Debout et déterminé pour le Climat ». En arrière plan un groupe de cyclistes discute.Cette troi­sième année de « vélo­ru­tions » marque le pre­mier pas de la métro­pole sté­pha­noise qui pro­jette la réa­li­sa­tion d’un Plan vélo à l’horizon 2029 avec un bud­get de 41 mil­lions d’euros (M€). C’est une action sans pré­cé­dent sur le Sud du dépar­te­ment qui indique la volon­té de deve­nir un ter­ri­toire cyclable en une décen­nie. Par là même, la qua­ran­taine d’associations recon­naît cet effort poli­tique, social et tech­nique, et y par­ti­cipe en appor­tant son exper­tise d’usage et en reliant les dif­fé­rents acteurs du « sys­tème vélo ».

Deux cyclistes discutes à propos un livre pris sur le stand librairie dans le parc. Arrière plan d'un arbre. Premier plan du présentoire de livres.Cepen­dant le col­lec­tif insiste sur le besoin de regrou­per les ins­ti­tu­tions des métro­poles lyon­naise, isé­roise et sté­pha­noise : le Pôle métro­po­li­tain doit enga­ger les tra­vaux d’un par­cours trans­ver­sal et conti­nu. Pour rap­pel l’itinéraire nom­mé « Voie verte des confluences » est ins­crit au Sché­ma natio­nal des vélo­routes et des voies vertes, et a été étu­dié dès 2013. Mais celui-ci a, depuis, été mis de côté par les col­lec­ti­vi­tés. Suite au chan­ge­ment de bra­quet de la métro­pole sté­pha­noise, le col­lec­tif attend beau­coup de ce Pôle métro­po­li­tain pour s’engager à un ave­nir cyclable.

Capture écran de la vidéo réalisée suite à l'événement. On peut lire les noms des villes : Vienne, Veauche, Saint-Chamond, Givors, Lyon, Saint-Étienne, Firminy et Oullins. En premier plan un triangle blanc mis en avant propose que l'on actionne la lecture de cette vidéo.La vidéo de l’événement sur Youtube ou directement ci-dessous :

Commentaire du collectif :
«

Bon­jour à tous ! Espé­rant que tout le monde, par­ti­ci­pant ou non à la Vélo­ru­tion « À l’Assaut du Gier », a bien pu ren­trer chez soi, sans sou­ci ce dimanche,

Le col­lec­tif, de qua­rante asso­cia­tions, remer­cie le ou la béné­vole d’un jour et les béné­voles de tous les jours. Aus­si bien pour leur cou­rage, dévoue­ment et pas­sion à por­ter ce pro­jet. Par­ta­gé depuis un an et plus par l’intelligence indi­vi­duelle de tous, cette belle mani­fes­ta­tion a réuni 500 per­sonnes ! Mais par­ti­cu­liè­re­ment Mer­ci à l’intelligence des enca­drants qui ont su abor­der les spectateurs⋅trices et usager⋅e⋅s de la route, tout en blo­quant les car­re­fours pour la sécu­ri­té de toutes et tous.

En tout état de cause, les images le prouvent (voir les pages du Pro­grès, Face­book et ci-des­sous en bas de page) !

Mais les participant⋅e⋅s,  les « vélo­ru­tion­naires » ne sont pas en reste, sans eux l’événement ne serait pas. Donc Mer­ci ! Aux enfants qui ont bien vou­lu accom­pa­gner leurs parents, dont nous saluons l’éducation et la patience ! Ensuite, bien évi­de­ment, Mer­ci aux per­sonnes qui, avec peu de moyens (phy­sique ou maté­riel) ont bien vou­lu se joindre à la ran­don­née cycliste non sans dif­fi­cul­tés. Mer­ci aux valeureu⋅x⋅ses remor­queurs d’enfants (ou de maté­riel) ou autre, pour leur force et tech­ni­ci­té. Et encore Mer­ci à tous ceux qui aiment le dépla­ce­ment cyclable quel qu’il soit. Sans oublier éga­le­ment les contributeurs⋅trices  finan­ciers qui per­mettent de cou­vrir la seule dépense mon­nayée (sup­ports papier) de cet évé­ne­ment. À l’arrivée à Rive-de-Gier, un comi­té d’accueil était pré­vu par la Mai­rie, nous la remer­cions aus­si.

N’hésitez pas à rejoindre les asso­cia­tions ou en créer de nou­velles pour défendre les dépla­ce­ments actifs sur chaque com­mune. À bien­tôt pour des nou­velles « douces » sur la val­lée du Gier !

Post scrip­tum, mer­ci aux pho­to­graphes et vidéastes qui ont par­ti­ci­pé : tous droits réser­vés à Fabien HISBACQ / Le Pro­grès, Vincent COUTURIER / Limax édi­tions, Oli­vier LAURENT / Givors à vélo, Phi­lippe RAMADE / Demain AdVienne, Albert CESSEIUX / Asso­cia­tion fran­çaise des Vélos routes et voies vertes (AF3V) et Jérôme et Fré­dé­ric / Oci­vé­lo.

»

 


Conver­gence « À l’assaut du Gier 2019 » !

Suc­cès pour la vélo­ru­tion « À l’assaut du Gier 2018 »