« La Bicyclette » de Philéas Lebesgue

Insolite : Ocivélo vous pro­pose un petit poème, car la poé­sie pro­tège la pla­nète, c’est un mode doux de communication !

La Bicyclette

Toi, tu me plais. Tu es agile,
Tu es fine et nerveuse
Comme l’hi­ron­delle et comme les chevreuils ;
Tu fran­chis val­lons et collines ;
Tu es ivre
Du moindre gai rayon de soleil matinal ;
Tu es heu­reuse d’être libre,
Et de fuir par la campagne.
Souple et vive,
Tu bois l’espace !
Tu me plais, et je veux que tu sois ma compagne ;
Avec tes muscles d’acier,
Tes roues
Qui agrippent le gravier,
Tu t’é­lances sur la route :
Les pierres du sentier
N’arrêtent point ta course,
Ni le clair filet d’eau qui jaillit de la source,
Ni les feuilles mortes des bois,
Ni la pelouse…
Philéas Lebesgue

 

Autre article :

À vélo de Norvège au Portugal, ren­contre avec Claude Rouget