Un groupe de cyclistes de l’Ecsel accidenté

Mercredi 17 mars, un groupe de 18 cyclistes, dont 14 mineurs âgés entre 14 et 18 ans, rou­lait sur la dépar­te­men­tale 108, une route située entre Saint-Just-Saint-Rambert et Bonson. Le pelo­ton a été fau­ché par une voi­ture dont l’au­to­mo­bi­liste avait per­du le contrôle.



Selon les pre­miers élé­ments recueillis sur place, les jeunes du club Espoir cycliste de Saint-Étienne Loire (Ecsel) se diri­geaient en direc­tion de Saint-Just-Saint-Rambert, quand une voi­ture les a dou­blés au niveau du pont de la rocade. L’automobiliste en face aurait été sur­prise, et dans la panique aurait don­né un coup de volant vers la voie d’en face.

Les cyclistes ont été éjec­tés à l’im­pact par des­sus une ram­barde. La plu­part, mineurs, souffrent de bles­sures et sont très cho­qués. L’un d’entre eux, âgé de 14 ans, se trouve dans un état très grave et a été éva­cué d’ur­gence au CHU Nord par le Smur. Sur les 18, une dizaine d’entre-eux aurait été per­cu­tée par le véhicule.

Nous sommes bou­le­ver­sés et cho­qués par ce qu’il s’est pas­sé. Nous par­ta­geons la dou­leur de toute l’é­quipe de l’Ecsel et des familles des cyclistes bles­sés. Un sen­ti­ment de colère se mêle à notre stu­pé­fac­tion, notre ter­ri­toire ayant si peu inves­ti dans un réseau cyclable. Nous ren­for­ce­rons nos actions, aux cotés de l’Ecsel, pour deman­der une plus grande sécu­ri­té des dépla­ce­ments à vélo, urbains et extra-urbains.

Pour l’ins­tant, aux édu­ca­teurs et diri­geants de l’Ecsel, aux cou­reurs et leurs familles, toute l’é­quipe d’Ocivélo renou­velle son témoi­gnage d’a­mi­tié et de sou­tien dans ces moments douloureux.