L’Université de Lyon recherche des cyclistes à Saint-Étienne

Une équipe lyon­naise a contac­té Oci­vé­lo, à la recherche de cyclistes volon­taires pour enre­gis­trer cer­tains de leurs tra­jets quo­ti­diens et échan­ger ensuite avec elle. Si l’idée vous inté­resse, lisez donc ci-des­sous le mes­sage de Mat­thieu Adam du LabEx Intel­li­gences des Mondes Urbains de l’Université de Lyon.

« Nous sommes une équipe de cher­cheurs en géo­gra­phie, socio­lo­gie et infor­ma­tique de l’Université de Lyon qui tra­vaille sur les pra­tiques cyclistes en milieu urbain dans le cadre d’un pro­jet de recherche publique inti­tu­lé “Vélé­val : Éva­lua­tion de la pra­ti­ca­bi­li­té à vélo des espaces urbains”. Nous cher­chons actuel­le­ment, sur les ter­ri­toires de Lyon et de Saint-Étienne, des cyclistes accep­tant de par­ti­ci­per à un pro­to­cole expé­ri­men­tal.

Celui-ci vise à com­prendre pour quelles rai­sons un·e cycliste se sent, ou non, à l’aise sur son vélo en ville.

Vélo équi­pé d’une camé­ra, devant Châ­teau­creux

Nous foca­li­sons notre atten­tion sur les per­sonnes qui effec­tuent leurs tra­jets domi­cile-tra­vail à vélo, quels que soient la dis­tance qu’elles par­courent, le tra­jet qu’elles effec­tuent et ses varia­tions, leur vélo (clas­sique, à assis­tance élec­trique, pri­vé ou en libre-ser­vice) ou encore depuis com­bien de temps elles font du vélo.

Le pro­to­cole se déroule en trois étapes :
– L’équipement pour 10 tra­jets domi­cile-tra­vail (soit 5 allers-retours) des cyclistes avec une camé­ra GoPro, com­pre­nant un GPS, fixée sur le gui­don. Il s’agira de fil­mer et d’enregistrer la trace GPS de tous les tra­jets domi­cile-tra­vail, conformes à ce que ce qu’ils auraient été sans la camé­ra sur la période.
– Le trai­te­ment car­to­gra­phique et gra­phique des don­nées ain­si récol­tées pour mettre en évi­dence les carac­té­ris­tiques des habi­tudes de mobi­li­té.
– La réa­li­sa­tion d’un entre­tien por­tant sur les pra­tiques des cyclistes à par­tir des ana­lyses car­to­gra­phiques et vidéo des 10 tra­jets. En tout, cette ren­contre dure­ra entre 1 et 2h.

Nous sou­hai­te­rions pou­voir effec­tuer les pre­miers équi­pe­ments rapi­de­ment. Les entre­tiens com­men­ce­ront début 2019 et s’étendront jusqu’en juin de la même année.
Au cours de la ren­contre, nous dis­cu­te­rons de votre expé­rience du vélo, de vos habi­tudes de dépla­ce­ment et des choix que vous effec­tuez pour construire votre tra­jet domi­cile-tra­vail à l’échelle de la ville mais aus­si dans cer­tains lieux clefs de votre par­cours. Vos don­nées (traces GPS, vidéo, entre­tiens) seront ano­ny­mi­sées et conser­vées sur les ser­veurs de l’Université de Lyon pour un temps limi­té et à de strictes fins de recherche.
Votre par­ti­ci­pa­tion sera scien­ti­fi­que­ment très utile et impor­tante.

Nous cher­chons à consti­tuer un panel varié et votre pro­fil pour­rait nous inté­res­ser. Atten­tion, avant de vous enga­ger, tenez compte du fait que la par­ti­ci­pa­tion est for­te­ment impli­quante : elle néces­site de pen­ser à prendre la camé­ra avec vous le matin, à l’enlever de son sup­port, à la rechar­ger plu­sieurs fois.

Si l’idée de par­ti­ci­per à cette enquête vous inté­resse, si vous avez des ques­tions à poser avant de vous lan­cer, et pour que nous puis­sions dis­cu­ter, n’hésitez pas à me contac­ter par mail (matthieu.adam “at” entpe.fr rem­pla­cer “at” par @) ou par télé­phone (06.79.38.80.09). D’avance mer­ci. »

Mat­thieu Adam, LabEx Intel­li­gences des Mondes Urbains – Uni­ver­si­té de Lyon

Logo LabEx IMU