« Cyclistes, BRILLEZ », voir et être vu, c’est vital !

Quelque soit la sai­son, lors­qu’il fait nuit (ou « entre chien et loup »), l’obs­cu­ri­té réduit ma visi­bi­li­té (et celle des autres), je dois me dépla­cer tout de même. Pire, en hiver le jour tombe plus tôt, on est pris au dépour­vu ! On se retrouve à péda­ler dans le noir.

J’ai donc pris mon gilet réflé­chis­sant (qui est en per­ma­nence dans ma sacoche), allu­mé mes lumières conti­nues avant et arrière, repo­si­tion­né mes cata­dioptres et réflec­teurs orange. Je suis prêt pour rou­ler de nuit, tout l’an­née !

Cyclistes, BRILLEZ !

À ce lien les recom­man­da­tions de la Fédération des usa­gers de la bicy­clette.

Une pho­to de la Fédération des usa­gers de la Bicyclette.

 

En bleu : les équi­pe­ments obli­ga­toires
En vert : les équi­pe­ments facul­ta­tifs
* Équipement obli­ga­toire de nuit hors agglo­mé­ra­tion.

Voir et être vu, c’est vital !

 

Ocivélo sur Radio Dio

 

Cyclabilité Partenaires
Partout où que je sois Carte