Congrès et assemblée générale de la FUB

Nous étions au Mans, les 10,11 et 12 mai pour le congrès de la Fédé­ra­tion des Usa­gers de la Bicy­clette, et vous pro­po­sons un petit résu­mé de ces jour­nées.

Vendredi 10 mai, s’est tenue la journée d’étude « Plan vélo, mode d’emploi » :

Sté­phane Le Foll, maire du Mans nous a accueilli et pré­sen­té la poli­tique cyclable de sa ville de 145 000 habi­tants, plu­tôt apai­sée et favo­rable aux cyclistes.

La table ronde qui a sui­vi a per­mis de pré­sen­ter les avan­cées et les limites de la Loi d’Orientation des Mobi­li­tés, qui s’est vue ren­for­cée par son pas­sage au Sénat. Elle sera exa­mi­née à l’Assemblée Natio­nale cette semaine et contient 3000 amen­de­ments.

Nous avons par­ti­ci­pé aux ate­liers « Com­ment conce­voir une ville favo­rable au vélo ?».

Une ville cyclable est une ville où les enfants vont à l’école en vélo, sans leurs parents. Pour y arri­ver, une ingé­nieure de la Ville de Paris et une consul­tante de Copen­ha­ge­nize ont détaillé leurs solu­tions, réus­sites et dif­fi­cul­tés.

L’après-midi, nous avons par­ti­ci­pé à l’atelier « Quelle com­mu­ni­ca­tion mobi­li­sante pour le vélo ?» sur l’utilité des sciences cog­ni­tives dans les mes­sages visant à modi­fier les habi­tudes de dépla­ce­ment.

La table ronde finale a per­mis de pré­sen­ter les avan­cées du plai­doyer pro-vélo.

Le lendemain, samedi 11 mai, a été dédié à l’assemblée générale de la FUB :

Nous avons assis­té à la pré­sen­ta­tion de la vision 2030 d’une France cyclable, grâce à la mobi­li­sa­tion d’un réseau d’associations dont les maîtres-mots sont Démo­cra­tie, Syner­gie, Inclu­si­vi­té et Sub­si­dia­ri­té.

Le bilan d’activité pré­sente les avan­cées en terme de repré­sen­ta­tion des acteurs du plai­doyer pro-vélo auprès des ins­tances poli­tiques. Un bilan des pro­jets Alvéole, Bicy­code et Vélo-Ecole nous a été pré­sen­té. Nous avons dis­cu­té de la par­ti­ci­pa­tion de la FUB au réseau Euro­pean Cyclists” Fede­ra­tion (ECF).

Le rap­port finan­cier évoque la forte pro­gres­sion du nombre de sala­riés et l’intérêt de l’ouverture de l’antenne pari­sienne de la FUB.

À venir dans l’année 2019 : une nou­velle édi­tion du baro­mètre des Villes Cyclables, l’obligation pour les fabri­cants de vélos de réa­li­ser un mar­quage anti­vol, la mobi­li­sa­tion des asso­cia­tions pour les élec­tions muni­ci­pales.

Nous nous sommes ensuite répar­tis en ate­liers pour par­ta­ger nos réus­sites et dif­fi­cul­tés, il res­sort un besoin de struc­tu­rer notre réseau pour nous posi­tion­ner en tant qu’interlocuteurs des agglo­mé­ra­tions, des dépar­te­ments et des régions. Nous devons éga­le­ment ren­for­cer nos équipes béné­voles et accueillir plus de femmes dans nos asso­cia­tions.

Nous avons enfin renou­ve­lé le conseil d’administration de la fédé­ra­tion.

Mer­ci à toute l’équipe de la FUB et à l’association Cycla­maine pour son accueil et l’organisation de ces belles jour­nées !


pro­gramme de la jour­née d’étude FUB du 10 mai 2019

Pro­gramme de l’assemblée géné­rale de la FUB