Voies vertes métropolitaines

Voies vertes métropolitaines Si aujourd’hui le vélo a le vent en poupe, sous l’impulsion des métro­poles que sont Lyon, Stras­bourg, Bor­deaux ou encore Gre­noble, Saint-Étienne souffre d’un retard criant. Les chiffres de l’Institut Natio­nal de la Sta­tis­tique et des Études Éco­no­miques (INSEE, 2017) sont évo­ca­teurs : seule­ment 1% des actifs vont tra­vailler à vélo, c’est 6 fois moins que chez le voi­sin lyon­nais et 15 fois moins qu’à Gre­noble. Il devient néces­saire que Saint-Étienne se montre à la hau­teur des enjeux de mobi­li­té qu’induit le sta­tut de métro­pole.

De plus, selon la der­nière étude de la Fédé­ra­tion fran­çaise des Usa­gers de la Bicy­clette et ses 113 000 réponses, 80% des répon­dants estiment qu’à vélo, il est impor­tant d’être sépa­ré du tra­fic moto­ri­sé, et d’autre part, 90 % estiment que les condi­tions actuelles ne per­mettent pas aux enfants ou aux per­sonnes âgées de se dépla­cer à vélo en sécu­ri­té.

Tra­vaillant sur ces constats, l’association Oci­vé­lo sou­haite que la métro­pole fasse preuve d’innovation pour faire de Saint-Étienne un ter­ri­toire expé­ri­men­tal, et natio­na­le­ment recon­nu en matière de mobi­li­té avec :

La création d’un réseau de voies vertes métropolitaines

Les voies vertes repré­sentent des espaces pro­té­gés des véhi­cules moto­ri­sés et des­ti­nés à des usa­gers du quo­ti­dien : vélos, pié­tons, trot­ti­nettes, per­sonnes à mobi­li­té réduite, etc.

Pour en savoir plus sur le pro­jet, visi­tez le site des voies vertes métro­po­li­taines. Vous pour­rez y retrou­ver l’ensemble du pro­jet : argu­men­taire, sou­tiens, péti­tion citoyenne, carte des voies vertes pro­po­sées, etc.