Les scientifiques lyonnais parlent d’Ocivélo

A catas­trophe lente, tran­si­tion lente.

Le chan­ge­ment cli­ma­tique, l’épuisement des res­sources natu­relles, la réduc­tion de la bio­di­ver­si­té… autant de signaux d’alerte qui appellent à une trans­for­ma­tion pro­fonde de nos modes de vie. Alternatif au prin­cipe de « déve­lop­pe­ment durable » qui a échoué à mobi­li­ser et à por­ter un chan­ge­ment de socié­té, celui de « tran­si­tion » ou de « trans­for­ma­tion pro­fonde »  s’impose aujourd’hui pour ten­ter de revi­vi­fier l’action et échap­per au pire que craignent nombre d’entre nous. Que signi­fie l’apparition du terme tran­si­tion et pour­quoi, mal­gré l’urgence, le chan­ge­ment demeure si compliqué ?

Le maga­zine uni­ver­si­taire lyon­nais Pop’sciences aborde les actions de l’as­so­cia­tion et celles du Collectif pour une Transition Citoyenne, le CTC42.