Élections départementales : candidats, exprimez-vous en faveur du vélo !

Les asso­cia­tions pro-vélo du sud de la Loire font des pro­po­si­tions concrètes pour les élec­tions dépar­te­men­tales. Aux can­di­dats de s’en saisir…

Ces asso­cia­tions, membres de la FUB, qui œuvrent pour le déve­lop­pe­ment de l’usage du vélo pour les dépla­ce­ments, se sont réunies au sein du col­lec­tif « Réseau Vélo Loire Sud » et pro­posent un ques­tion­naire à tous les can­di­dats aux élec­tions dépar­te­men­tales de juin 2021.

Leurs pro­po­si­tions concrètes concernent tous les aspects d’une poli­tique cyclable rele­vant des com­pé­tences du Département :

  • sécu­ri­sa­tion des iti­né­raires cyclables, aides tech­niques en coor­di­na­tion avec les communes,
  • plan de mobi­li­té pour les collèges,
  • aides pour les dépla­ce­ments des per­sonnes en réin­ser­tion professionnelle.

En effet, les dépar­te­ments ont un rôle cru­cial à jouer afin de faci­li­ter l’usage du vélo, com­pa­tible avec une grande par­tie des dépla­ce­ments du quo­ti­dien et plé­bis­ci­tés par la population.

Le Département de la Loire peut notam­ment inter­ve­nir pour :

  • l’aménagement cyclable et la sécu­ri­sa­tion des routes dépar­te­men­tales pour toutes et tous, quel que soit l’âge et la condi­tion phy­sique, pour les dépla­ce­ments quo­ti­diens entre les villes et les vil­lages et non plus seule­ment les dépla­ce­ments tou­ris­tiques ou de loisirs,
  • le déve­lop­pe­ment de la pra­tique du vélo chez les jeunes col­lé­giens, dont l’âge est pro­pice à la mise en selle au quo­ti­dien en équi­pant les col­lèges et en par­ti­ci­pant à sécu­ri­ser leurs abords,
  • l’orientation des aides dépar­te­men­tales pour encou­ra­ger l’usage du vélo et réduire la dépen­dance à l’automobile.

À noter qu’aujourd’hui, les vélos à assis­tance élec­trique per­mettent de fran­chir quo­ti­dien­ne­ment des déni­ve­lés impor­tants et des dis­tances de l’ordre de 15km, avec un moindre effort. Ils sont deve­nus une réelle alter­na­tive à l’automobile, comme l’a rap­pe­lé Jean Castex devant les séna­teurs l’été dernier.

Les pos­si­bi­li­tés de l’action dépar­te­men­tale pour une poli­tique cyclable ambi­tieuse sont nom­breuses, les futurs élus sauront-ils s’en saisir ?

Pour mieux le savoir, les asso­cia­tions invitent tous les can­di­dats à répondre au ques­tion­naire et leur pro­posent de les ren­con­trer pour les y aider.