Autoradio : étape du 24 avril

Nous voi­ci au terme de cette nou­velle étape, cou­rue un peu plus tôt en rai­son de la cha­leur. François Mitte l’a ter­mi­née, mais com­ment ?

Cliquez sur l’i­mage pour agran­dir

L’autoradio (A.R.) : François Mitte, vous êtes encore dans la course, mais cela paraît dif­fi­cile ?

François Mitte (F.M.) : J’ai ter­mi­né l’é­tape, j’ai fait le tra­vail c’est qui compte. Ocivélo milite pour la ville à 30 (à l’heure), moi aus­si je me limite à 30 km en une heure sur mon bal­con !

A.R. : Oui mais vous étiez sui­vi par l’am­bu­lance, qui est aus­si la voi­ture balai (NDLR : la course a de petits moyens).

F.M. : Peut-être, mais je vous rap­pelle que je suis le seul cou­reur sur mon bal­con, alors je vois pas le pro­blème. D’ailleurs si j’ar­rête c’est vous qui n’au­rez plus de repor­tage à faire, alors pas de ques­tion comme cela, d’ac­cord !

A.R : M. Mitte a du carac­tère, les grands cham­pions sont ain­si (la modes­tie de F.M. souffre, mais bon…).
François, nous nous sommes atta­chés à vous et nous avons le sou­ci de votre état de forme, l’am­bu­lance s’est por­tée à votre hau­teur pour voir si vous n’é­tiez pas pâle, un peu blanc dirais-je.

F.M. : Non moi je suis plu­tôt un peu basa­né, et pas blanc.

A.R. : Merci de nous avoir ras­su­rés sur votre état de forme. Donc vous pen­sez pou­voir récu­pé­rer ce fameux maillot jaune ? 

F.M. : Cette ques­tion me met hors de moi ! Cela tombe bien parce que je vais devoir me dépas­ser, pour me pas­ser devant et reprendre ce maillot.

A.R. : Comment pensez-vous faire ? Car ce sera dif­fi­cile.

F.M. : Nous en repar­le­rons quand je serai en jaune, je ne vais pas dévoi­ler mon plan pour me sur­prendre.

A.R. : À demain donc avec l’i­mage du jour François Mitte, lan­terne rouge en maillot Ocivélo, sui­vi de près par la voi­ture balai-ambulance.

Autoradio : étape du 25 avril

< Sommaire de toutes les étapes du Petit prix du Ligérien enfermé.