Autoradio : étape du 2 mai

Comme annon­cé, suite aux reven­di­ca­tions posées le 1er mai, il y a eu des négo­cia­tions. L’Autoradio n’a pas été admis à assis­ter à la séance, mais nous avons inter­ro­gé François Mitte, à la sor­tie de la négo­cia­tion. Il nous rap­porte les échanges  avec la Porte-Parole du Gouvernement, une Énarque :

François Mitte (F.M.) : Vous connais­sez nos reven­di­ca­tions, dimi­nu­tion de la cadence et prise en compte de toutes les minutes péda­lées, sans dépas­ser une heure.

Porte-Parole du Gouvernement (PPdG) : Nous enten­dons ce que vous dites, mais vous savez, tout le monde fait des efforts, sur­tout en ce moment, vous devez appor­ter votre part.

F.M. : Nous ani­mons la course, l’ef­fort on connaît, nos reven­di­ca­tions ne sont pas déme­su­rées. Nous atten­dons une avan­cée de votre part…

PPdG : Mais enfin, vous savez bien, on ne peut pas avoir, le beurre, et l’argent du beurre, et pour vous, moins d’une heure, et l’argent de l’heure.

F.M. : On fait du sur place, aucune avan­cée (comme sur le bal­con !), vous n’a­vez aucune pro­po­si­tion.

PPdG : Nous pour­rions envi­sa­ger un régime spé­cial pour les plus de 65 ans…

F.M. : Ah non, le pré­sident a dit pas de dis­cri­mi­na­tion en rai­son de l’âge !

— C’est sur cela que les négo­cia­tions s’a­chèvent. —

F. M. : Cette énarque, ce n’est pas une flèche ! Je vais faire mon étape, régu­lière, sans plus…

Autoradio : 3 mai repos

< Sommaire de toutes les étapes du Petit prix du Ligérien enfermé.